­

Actu

Une journée à la mer

Lever ce matin aux aurores pour 150 jeunes grignois que le Secours Populaire Français emmène passer une journée à la mer. Tous les ans depuis 1979, le Secours populaire français organise au mois d’août la « Journée des oubliés des vacances » pour les enfants qui n’ont pas eu la chance de partir en vacances pendant l’été. Cette année, tout le monde se retrouve sur la plage de Cabourg en Normandie.

14088610_947073345420105_629215297666791670_n14079515_947074635419976_5203509338059351563_n

En cas de canicule, adoptez les bons réflexes

Les fortes chaleurs de l’été peuvent être dangereuses pour notre santé. Les premiers signaux d’alerte sont :

  • crampes,
  • fatigue inhabituelle
  • maux de tête
  • fièvre supérieur à 38°
  • vertiges
  • nausée et propos incohérents.

Des numéros utils sont à votre disposition :

  • Le 15 en cas d’urgence
  • le service retraités : 01 69 02 45 71

canicule

Le combphoto deleg bisat
de Grigny reconnu, maintenant des actes !

Mardi 26 juillet 2016, Plusieurs grignoises et grignois se sont rendus devant Matignon qui abrite les bureaux du premier ministre.
A l’intérieur, Philippe Rio et une délégation d’élus et d’associatifs ont été reçus pendant une heure trente par Manuel Valls et Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports. Toute la discussion a porté sur Grigny, ses difficultés et les actions à apporter. A l’occasion de cette rencontre, un rapport interministériel sur Grigny a été rendu public. Ce rapport basé sur une enquête, qui durant plusieurs semaines a auditionné une centaine de personnes, dresse un portrait de la ville conforme à l’analyse que la ville avait faite dans le Manifeste de la République pour tous remis à François Hollande. Dans le domaine de l’éducation, de l’école, de la santé, de la sécurité, de l’emploi… « Grigny fait partie de ces territoires de la République en décrochage qui souffre d’un apartheid territorial et social », précise le rapport, une situation « dont la population est la première victime ».P2

Les politiques publiques ont permis d’avancer sur certains points comme la rénovation urbaine mais sur beaucoup d’autres sujets, l’Etat reconnaît aussi ses carences et la« difficulté à concevoir une politique publique cohérente et pérenne appliquée au territoire d’une commune entière ». « C’est la première fois qu’il y a un rapport de ce style sur une ville, explique notre maire Philippe Rio, c’est une étape importante dans le combat que nous menons tous ensemble depuis des années pour le droit à la santé, l’éducation, la sécurité, pour des services publics ». Plusieurs mesures ont été actées. Exemple, pour l’école, le nombre des maîtres surnuméraires qui interviennent auprès des élèves en difficulté va passer de 8 à 13. La dotation horaire globale des 3 collèges va passer de 700 à 800 heures. Autre exemple : dans le domaine de la santé, outre la création d’un centre public de santé, il est prévu d’avoir également un Centre médico-psychopédagogique pour l’accompagnement des enfants et des jeunes.

En matière de sécurité, l’Etat annonce un renforcement des effectifs au commissariat de Juvisy en policiers pour intervenir sur Grigny ainsi que sur l’investigation et la médiation. D’autres sujets ont été abordés comme le devenir de l’Opievoy à la grande Borne ou la question des finances locales. Autant de sujets qui donneront lieu à des chantiers et des rendez-vous dans les mois à venir. Le combat de Grigny a été entendu et plusieurs engagements ont été pris. Les Grignoises et les grignois seront vigilants sur la suite et la concrétisation par des actes.

Actu

Survol inhabituel d’avions

Vous avez peut-être noté le survol inhabituel de la ville par des avions occasionnant d’importantes nuisances sonores. Cela est dû à des travaux effectués sur une des pistes d’Orly par « Aéroports de Paris » (ADP).
Ces travaux entraînent une modification des couloirs aériens empruntés par les avions qui conduisent à devoir survoler la ville et, en particulier, la Grande Borne et les Patios.
Cette situation est provisoire et doit s’achever à la fin des travaux prévue le 28 août.

Pour en savoir plus :
PLAQUETTE TRAVAUX ORLY 2016 ( pdf )

Camping2ACTU

Camping au Parc
Saint-Lazare

Pendant la période estivale, la mairie organise des mini-séjours encadrés par des animateurs. Chaque semaine, un groupe de jeunes grignois âgés de 6 à 12 ans pose ses valises au Parc Saint-Lazare pour goûter aux joies du camping.

Depuis le 11 juillet, un campement d’une douzaine de tentes s’est implanté à quelques dizaines de mètres de l’enclos du lama de la Ferme pédagogique du Parc Saint-Lazare. Des groupes de 24 enfants maximum viennent y camper du lundi au vendredi. Ce 22 juillet, les jeunes campeurs de Grigny 2 et de la Grande Borne s’apprêtent à plier bagage après une escapade de 5 jours. « Tout m’a plu. Mais ce que j’ai préféré, c’est faire du bateau à voile autour du lac», s’emballe Fatoumata, 9 ans, accompagnée de sa sœur cadette, Niamé.

Le séjour offre aux participants un véritable dépaysement. « Les enfants partent en vacances dans leur ville, explique Abasse, directeur des mini-camps du mois de juillet. Il y a une petite forêt, des animaux de la ferme. Beaucoup découvrent un coin de Grigny qu’ils ne connaissent pas ». Réveillés au chant du coq, ils nourrissent les chèvres, les lapins ou encore les cochons, avant de prendre part aux activités. Au programme: sortie à la base de loisirs d’Étampes, parties de balle aux prisonnier, épervier,… sans oublier les barbecues.camping1

Outre l’aspect récréatif, les apprentis campeurs participent activement à la vie en collectivité. Un planning rappelle à chacun les tâches quotidiennes qu’il doit accomplir: aider à la préparation du repas, faire la vaisselle… «En les impliquant, on les responsabilise pour qu’ils deviennent plus autonomes, précise Abasse. Nous avons des retours positifs des parents. Certains sont surpris de voir leur enfant préparer le petit-déjeuner alors qu’il ne le faisait pas avant».

L’opération rencontre un franc succès. Les trois séjours prévus du 1er au 19 août affichent déjà complet.

ACTU

Le Science Tour passe à Grigny

Depuis 2013, l’association les Petits Débrouillards organise son Science Tour en partenariat avec l’émission C’est pas sorcier. Tout au long de l’été, douze camions sillonnent les routes de France pour amener la science en bas de chez vous.DSC_9835

Ce mercredi 20 juillet, un camion bleu pas tout à fait comme les autres s’est installé sur la plaine du Méridien, face à l’aire de jeux. Edgar, le camion itinérant de l’association les Petits Débrouillards fait étape à Grigny pour proposer des animations et ateliers de découvertes scientifiques aux enfants et aux jeunes.

« Nous utilisons des produits ou des objets qu’on peut trouver à la maison, explique Bertrand, un des animateurs. Nous voulons attiser la curiosité en montrant que la science peut être stimulante et amusante. Et surtout, elle est accessible à tous! ».

Récupérer une pièce posée dans une assiette remplie d’eau sans se mouiller, faire flotter un trombone, fabriquer une pâte mi-liquide, mi-solide… De 11h à 16h, les jeunes Grignois sont accueillis dans le camion et sous une grande tente jaune pour réaliser des expériences simples et ludiques sur la thématique « Les défis scientifiques ».

Les participants se prennent au jeu. « J’aimerais bien en refaire chez moi », s’enthousiasme Josia, 8 ans, qui attend patiemment son tour pour toucher la pâte. Quant aux parents, ils apprécient l’initiative. «Les enfants aiment faire des expériences, s’exprime Fatna, qui accompagne sa fille de 12 ans, Hajar. En plus, «ils apprennent des choses. »

Le camion des Petits Débrouillards vous donne rendez-vous le 28 juillet, au Coteau Vlaminck, et le 24 août, aux Tuileries.

 

Le T ZEN 4
une nouvelle ligne pour répondre
aux besoins des voyageurs


Le "Grignyinfos" à feuilleter ou à télécharger en pdf

Grigny Services

Horaire d’ouverture de la Mairie :
• Du lundi au vendredi,
de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
• Mardi, jusqu’à 19h
• Samedi, 8h30 à 12h

Attention sont fermés au publics :
• Le Mardi matin : Logement, Enfance/education, CCAS et Régie
• Mercredi aprés midi : Régie et Urbanisme